Rudy MORILLEAU

8ème spéciale de Rallye Nostalgie avec Rudy MORILLEAU :

Retour sur la carrière du garagiste de St-Jean-de-Boiseau : Rudy MORILLEAU.

Rudy va découvrir le monde du rallye grâce au regretté Harold BLOIN. A l'époque Rudy était l'apprenti d'Harold. En 1999, on retrouve Rudy au côté d'Eric FRANCOIS, en tant que copilote. On le verra également sur quelques rallyes à droit d'Alain SALMON. En 2001, c'est le grand saut avec l'acquisition d'une R5 GT Turbo et six rallyes au programme pour apprendre le métier. En 2002, l'apprentissage continu avec les premiers podiums de classe sur six régionaux et un national : le Loire-Atlantique. C'est la grosse saison en 2003, toujours avec la R5 GT Turbo, Rudy remporte les premières victoires de classe et les podiums s'enchainent. Cette saison sera ponctuée par la qualification à la Finale de Limoges, malheureusement ce sera l'abandon. On retrouvera en 2004 Rudy aux notes de son pote Mickaël PARE sur un rallye. En 2005, c'est le début d'une nouvelle aventure avec une Saxo VTS aux couleurs Yokohama. C'est huit rallyes cette saison avec une efficacité immédiate : deux victoires de classe (N2) et quatre podiums. La saison 2006 est axée sur la Finale programmée à la maison, à Nantes. Il faut aller à la chasse aux points en Coupe de France et donc découvrir de nouveaux terrains : Vienne, Porcelaine, Bords, Clain, Foie Gras & Truffe, 12 Travaux, Val Bresle... Rajouter à cela les rallyes du Comité Ligue Bretagne Pays de la Loire, ça fait une saison bien remplie : dix victoires de classe, ce n'est pas rien. Malheureusement, il n'y aura pas de cerise sur le gâteau, puisque ce sera l'abandon sur la finale nantaise. Grosse déception. On ne baisse pas les bras pour 2007, on reprend les mêmes ingrédients pour prendre sa revanche à Mende en Lozère où ce déroule la Finale de Coupe de France. On découvrira de beaux rallyes comme la Suisse Normande, le Nord Deux-Sèvres, La Rochelle. Il n'est pas là pour enfiler des perles mais plutôt des victoires de classe : neuf. Grosse perf', cette saison avec une cinquième place scratch sur les spéciales des 12 Travaux avec cette "petite" Saxo... Ca doit voler. En 2008, il fera deux rallyes avec une Clio R3 avec une quatrième place au Sèvre & Maine, il ne met pas de temps à comprendre le mode d'emploi. Un rallye également avec la 206 S1600, dans des conditions humides sur le rallye 85. La dernière apparition en rallye, c'était en 2010 à l'Automne avec la voiture de son ami Jean-Luc SOUFFEZ.

Déçu effectivement que l'aventure ce soit arrêté là. Espérons que ce soit temporaire car quand on a de l'or entre les mains ce serait du gachis. Cette capacité à s'adapter aux voitures rapidement avec des résultats, c'est le signe des grands pilotes. Une carrière courte mais intense mais on n'espère que la fin n'est pas écrite.

Interview rudy morilleauInterview rudy morilleau (4.37 Mo)

Portrait rudy morilleauMorilleau2jpg

Ajouter un commentaire

 
×