Max MARTINEAU

Rallye Nostalgie N°15 : Portrait de Max MARTINEAU

15ème spéciale de Rallye Nostalgie avec Max MARTINEAU :

Je vous propose de revenir sur la carrière du breton Max MARTINEAU, pilote très complet qui a fait ses gammes en courses de côte, en slaloms,en circuits et en rallyes. (il me manque des résultats en circuit, slalom, course de côte).

Il faut remonter en 1973, pour voir sur liste des engagés d'une épreuve de sport automobiel le nom de Max MARTINEAU, c'était au slalom de Vallières-les-Gardes sur une Rallye 2.

Ensuite, c'est une rallye 3 qui prendra la relève pour enchainer sur les slaloms, les courses de côte et les circuits. Il y aura notamment une victoire de classe au 24 heures du Mans Production devant Michel ENJOLRAS.

En 1983, il change de marque et côtoie un certain Jean ALESI en Coupe R5 Alpine Turbo. Il participera à son premier rallye à la Ronde de Braye. C'est aussi en 83 qu'il débarque en Bretagne où il découvrira les rallyes d'Armor et de la Baule, épreuves comptant pour le Championnat de France.

En 1984, il poursuit l'aventure avec la R5 Alpine Turbo notamment à l'Armor (43ème) et à la Baule (36ème). Au volant d'une R11 Turbo, il décrochera une sublime 3ème place au rallye International de l'Ouest.

En 1985, on le retrouvera au rallye de la Baule, au Critérium de Touraine et à l'Armor avec la R11 Turbo et la R5 GT Turbo.

En 1986, au volant de sa R5 GT Turbo, il terminera 11ème à la Ronde de la Côte d'Amour.

En 1988, il sera présent sur les épreuves avec sa R5 GT Turbo avec des résultats notoires : 4ème au Loire-Océan et 8ème au Médoc-Atlantique.

En 1989, il testera la 205 Rallye sur quelques rallyes.

En 1990, il sera engagé au rallye des Châteaux de la Loire sur une R5 GT Turbo.

En 1996, on le retrouve au volant d'une Clio 16S pour les circuits et sur quelques épreuves rallystiques comme aux Côtes d'Armor.

En 1997, il débutera sa saison au volant de la 205 Rallye au Pays de Lohéac et Loire-Océan. La suite de la saison se fera avec une voiture hors du commun : l'Hommell Berlinette Echappement. Il enchainera les épreuves : Pays Vannetais, Val d'Erdre, 85, 12 Travaux, Bocage, Côtes d'Armor, Loire-Atlantique pour finir en beauté par la finale à St-Marcellin : 72/4/4ème GT4.

En 1999, la nouvelle arme sera la Clio Williams. On la retrouvera sur six épreuvres : au Val d'Erdre (12/5/3), au Mans (7/3/3),  Côtes d'Armor (8/1/1), Trois Saints (9/3/2). Pas mal pour une première saison en Clio Williams.

En 2000, c'est avec l'Hommell Berlinette RS que Max va manger le bitume sur les épreuves de l'Ouest : Pays de Lohéac, Muguet, Pays d'Aunis, Pays Vannetais, Loire-Atlantique, Saintonge, 85, Coeur de France, Côtes d'Armor et la Rochelle. Max se qualifié et fera le déplacement à la Finale à la Ciotat : 64/4/2ème GT9.

En 2001, il s'essaiera au volant d'une Ford Escort à la Côte Fleurie, mais l'essai ne sera pas concluant. La saison se poursuivra en alterant la Saxo VTS et la Saxo Kit-Car sur de belles épreuves. A noter, une belle 6ème place à Bessé-sur-Braye avec la Saxo Kit-Car et la Finale à Amiens : 71/15/5ème F2013.

En 2002, on retrouvera la Saxo VTS dans la classe F2013. Ce sera une saison très régulière avec un podium décroché au Pays Vannetais (3ème place) et une Finale à Mazamet : 36/6/1er F2013. Bravo pour la victorie de classe !!!

En 2003, quelques piges avec la 205 Rallye dans la classe F2012.

En 2005, la Saxo VTS a pris des couleurs avec le jaune et bleu BARDHAL.

En 2017, c'est le retour au volant d'une mythique Porsche aux couleurs SALAUN. Il fera l'ouverture à Lohéac avec à ses côtés Samuel PASSETEMPS. Ensuite, il essayera de canaliser les chevaux de la Porsche sur les petites routes de la Montagne Noire, du Coeur de France et de l'Automne. Il apprendra à dompter la Porsche également sur les courses de côte : Monts d'Arrée, St Gouéno et Loc Eguiner.

En 2018, il continura à se faire plaisir aux Monts d'Arrée, à St Gouéno et à Loc Eguiner toujours avec la voiture allemande.

En 2019, Max ira défier le chronos en course de côte : La Harmoye, Monts d'Arrée, St Gouéno et Loc Eguiner. Il fera également l'ouverture en Championnat de France au Coeur de France.

Exercice difficile d'être exhaustif sur la carrière de Max MARTINEAU. Rallyes, slaloms, courses de côte, rallycross, circuits... Coupe Clio, rencontres Peugeot, Hommell, Coupe 205, SRT... Qu'importe le flacon (voitures, formules) pourvu qu'on ait l'ivresse avec 450 départs au compteur. Max, c'est aussi un organisateur d'épreuves automobiles avec toute son équipe avec la création de l'ASACO Océane : rallye de Bretagne, slalom de Plouay. Et organisateur administratif pour le camion cross de Baud, l'autocross de Plouay, le rallye Morbihan (Team Breiz Compétition Auto) et le rallye Brocéliande (Association Sandra Challenge). On retrouve aussi de temps en temps Max en mode speaker, notamment au dernier Coeur de France. Max MARTINEAU, un homme passionné, qui respire le sport automobile, un vrai ambassadeur pour transmettre le virus du sport automobile aux partenaires, aux équipages, aux publics... L'homme de l'Ouest n'a pas fini d'avoir des idées pour développer la fibre automobile sur notre territoire. Merci pour toute l'énergie mise pour faire vivre ta passion, notre passion, la passion commune du sport automobile.

Interview max martineauInterview max martineau (6.37 Mo)

116096422 3506962589316177 7591436797735379264 oMartineau la97

Ajouter un commentaire