Jean-Louis FRAQUET

Rallye Nostalgie N°7 : Portrait Jean-Louis FRAQUET

7ème spéciale de Rallye Nostalgie avec l'angevin Jean-Louis FRAQUET :

Aujourd'hui, nous allons revenir sur le parcours du mécanicien auto qui travailla respectivement chez Ford, Jaguar, BMW puis 37 ans chez Renault avec des conséquences directes sur sa carrière automobile. Vous avez devenez, il s'agit de Jean-Louis FRAQUET.

Retour en 1971 pour voir les débuts de Jean-Louis en gymkhana sur une Simca Rallye 1. Puis, en 1974, il prendra place à droite pour annoncer les notes en tant que navigateur. Il découvrira le monde du rallye avec le Critérium de Touraine, la Ronde d'Alençon ou encore le rallye du Mans, tout cela avec une R8 Gordini. Après une petite trève de quelques années, Jean-Louis revient aux affaires à bord d'une Ford Escort RS2000 sur les courses de côte et circuits du grand Ouest. En 1986, place à la R5 GT Turbo pour rouler sur les rallyes, les circuits, les courses de côte. L'occasion aussi de se frotter au challenge Renault DCZ et Renault Sport. La R5 GT Turbo va être très efficace en terme de résultat avec des podiums à la pelle : 2ème au Bas-Normand en 1988, 3ème au Vendée en 1989... Puis arrivera l'année 1990, synonyme de grosse saison avec une finale à Cergy (malheureusement ponctué par un abandon). Cette finale viendra récompenser une belle saison avec une 3ème place au Layon et au Loire-Atlantique, une 2ème place à Bessé-sur-Braye et au Côte de Lumière. Bis répétita pour 91 avec trois 3ème place au Layon, au Pays-Vannetais et au Mans. Puis deux 2ème place à Bessé et Lochois et une qualification à la finale à Mulhouse. Le résultat sera au rendez-vous avec une belle 7ème place au scratch et 2ème de la classe N5. En 1992, il continuera à collectionner les podiums : 2ème au Layon et au Pays Vannetais et 3ème place au Belinois. Il décrochera sa première scratch en Vendée aux Côtes de Lumière, au volant de la R5 GT Turbo. En 1993, changement de monture avec la Clio 16S et la Clio Williams. Il ne faudra pas beaucoup pour cueillir les lauriers de la victoire avec le rallye des Côteaux du Layon remporté en 1994 et également deux podiums au Val d'Indre et à la Rose. En 1996, ce sera une nouvelle finale à Sens après avoir remporté les Côtes d'Armor en 1996. Il aura également été dans la région Centre, au Thymerais pour récolter une 3ème place. En 1997, des nouveaux podiums au Layon, à Bessé, au Nord Deux-Sèvres, au Val de Sèvre et au Côtes d'Armor. En 2003, on reste chez Renault avec la petite dernière : la Clio Ragnotti. Pendant trois saisons, une belle régularité sur les rallyes avec beaucoup de victoire de classe pour conclure cette carrière rallystique par la Finale en Corse en 2005.

Jean-Louis FRAQUET en chiffres, c'est 4 victoires scratchs, 34 podiums scratchs et 5 Finales.

Topette et merci pour le spectacle Jean-Louis.

Interview jean louis fraquetInterview jean louis fraquet (3.14 Mo)

10253907Fraquet pays vannetais

Ajouter un commentaire

 
×